Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 13:48

...

Comme c'est joli et délicat cet air frais qui arrive par le vélux ouvert, son petit bois derrière,

il faisait si bon frais ce matin à son départ des 8H30 à pieds, au jeune homme autiste, mon fils,

et je l'aime ses frétillis de jolis,

puis le marché se cueille et recueille, c'est encore incroyable d'être arrivés ici, depuis 8 ans et demi,

c'est une douceur, une bonté de vie que d'être avec *levivre,

le calme se prend doux, les doigts tapotillent tranquilles, aucun oiseau, c'est étrange, et cela me fait sourire de les imaginer dans leurs transats de siestes, le bec à rêver d'Eté encore et encore,

les fleurs devant sont superbes, car elles aiment le soleil,

celles derrière sont pas fort jolies, il a tant manqué d'eau,

le gazon que j'aime est un terrain son sec dur de cet Eté grand long sans pluies,

la jupe n'en finit pas de sortir ses bras nus, et comme cela fait du bien, pour la respiration,

une fille appelle hier soir, de sa Toto, en rentrant,

la seconde m'appelle ce midi, à pieds à son retour pause déjeuner, j'entends sa voix aérée,

celle d'hier soir avait du stress,

alors déjà c'est bon d'avoir de leurs nouvelles, parfois le temps peut sembler long par des manques de les serrer d'aimer devant un bon plat une table sa nappe son bout de jardin, *levivre,

c'est bon de rêver qu'une se réveille et voit de ses yeux voit, comme plus de ralenti, moins de speed, de la vie qui entre, c'est uen cargaison de bons foins, de noisettes de plumes douces, de tendresses de vie,

*levivre, le ressentir en tout dedans, celui qui doucement abreuve de bels moments,

-

je souhaite à chacun que *levivre soit vraiment *levivre dans ses parts belles en souffles tendres où l'amour peut s'étendre ses aises et se donner d'aimer, comme l'amour peut tant fait du bien.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.