Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 11:52

...

Les temps d'angoisses profondes, de remue méninges du cœur, sont tellement de la vie dedans au plus près en amour, aussi,

ces passages, ces étapes, à cheminer, aussi,

évidemment que la poésie est moins présente ces moments là,

bien que si une hirondelle, le chant de la mer, des sourires, une main, des mots peuvent sauver tellement,

dans des parcours de vie si longs sans fin comme ce chemin en autisme,

dans des grandes maladies comme pour ma mère,

on se sent impuissant, on se sent incapable de soulager les souffrances,

-

et la vie secoue, quand on est empêché d'aimer plus,

-

la folie de tête dans des chagrins si puissants peut envahir la tête, des bêtises aussi,

-

c'est simplement tellement *levivre qui revient quand la tête s'est apaisée, que le temps a marché ses épreuves en vif de chair, que des beautés appellent, que l'espoir revenu,

il reste ce fort précieux,

-

*aimer sans s'arrêter d'aimer, en n'oubliant pas d'être prudent,

aimer ne rend pas invulnérable, bien au contraire,

mais aimer reste un sens fort de vie, l'empathie reste belle,

c'est bon de se frictionner dans des ondes belles douces dans des vagues en amour.

-

et tant pis si parfois des tsunamis des séismes si puissants qui ouvrent des abîmes dans lesquels on s'enfonce,

*levivre c'est courageux, de l'aimer son destin, alors c'est bien de l'aimer, de se protéger, d'aimer, et de pas oublier de remonter ses pentes, de vider ses trop pleins, pour éviter les noyages.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.