Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 17:09

...

« Il y a ainsi des gens qui vous délivrent de vous-même - aussi naturellement que peut le faire la vue d'un cerisier en fleur ou d'un chaton jouant à attraper sa queue.
Ces gens, leur vrai travail, c'est leur présence.
Aimer quelqu'un, c'est le dépouiller de son âme, et c'est lui apprendre ainsi - dans ce rapt - combien son âme est grande, inépuisable et claire.
Nous souffrons tous de cela: de ne pas être assez volés.
Nous souffrons des forces qui sont en nous et que personne ne sait piller, pour nous les faire découvrir.

Bien peu de gens savent aimer, parce que bien peu savent tout perdre. Ils pensent que l'amour amène la fin de toutes misères. Ils ont raison de le penser, mais ils ont tort de vivre dans l'éloignement des vraies misères. Là où ils sont, rien ni personne ne viendra. Il leur faudrait d'abord atteindre cette solitude qu'aucun bonheur ne peut corrompre. »

Christian Bobin.

Qu'ils sont jolis ses mots...Annick

(...)

"On peut donner bien des choses à ceux que l'on aime.
Des paroles, un repos, du plaisir.
Tu m'as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m'était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.
Ma maison mentale, ma maison de coeur était fermée à double tour.
Tu as cassé les vitres et depuis l'air s'y engouffre, le glacé, le brûlant, et toutes sortes de clartés."

Christian Bobin

Comme c'est bon de le lire, comme cela fait chaud au coeur, ses mots.

***Il y a des présences dont on ne peut se lasser,

la solitude si grande devant une telle présence au monde, *c'est glacé et c'est brûlant...

Il y a de l' amour que nul mot pour écrire, il faut *levivre en tout de soi pour savoir sa grandeur.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.