Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 14:48

...

Alors, postés, on l'a vu d'un pas bel alerte libre, débouler, après le virage, son sac de pulls à la main,

en week foyer, ses lainages en tendresses d'une machine douce maison, le reste au foyer mensuel,

et la Toto de se garer,

et à nous trois se retrouver, devant un café sur la place, ses douze degrés dehors, il pluvine, sa terrasse au sec,

et la joie de le voir exprimer si fort de fort, déjà il a choisi d'aller au cinéma avec le foyer cet après midi, ce fut si long pour lui donner envie de s'inscrire à des sorties, que nos sourires éclatés de joies profondes,

et notre marche dans le bourg et son retour au foyer, pour midi,

-

chaque fois qu'un progrès se ressent se voit et à *levivre,

-

c'est de l'intense de *levivre qui déboule tamtam mon coeur et le ralentit pour savourer,

ce tout cela que je n'en reviens pas de recevoir autant.

-

De bel amour, comme je vous aime, et comme j'aime aimer autant.

*********************

20 décembre 2014

...

Tout doucement, tendresses, la fin d'année *levivre, dans le cocon son âme, à offrir en partages, dans des instants leurs bels, en bontés, les beautés, l'encre guirlande des mots, rares et précieux pourtant, sur le clavier de *levivre, des silences des pauses, aussi de bels soupirs, *levivre en tout dedans, se porte sur les joues qui se sculptent fin d'année, une année par derrière, et celle de devant, c'est pour bien tôt frimousse, onze jours, des grandes éternités, pour ramasser poussières éclats de lumières belles de cette année encore, il la fallait *lavivre, pour encore avancer, son petit coeur serré dedans son être soi, et le regard vers derrière est ému, est touché, par ce chemin brodé avec un fil si bon qui donne étoffe chaude, une âme sa rencontre pour la vie, en dedans. Il y a des souvenirs, il était une fois, quelquechose, un truc, qui se passe pas souvent, et comme c'est fort beau, que la folie d'une âme qui peut aimer autant, et tendrement serrer le passé, le présent.

***

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.