Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 16:24

...

Loin, ces mi Avril, Juin, Juillet,

à les deuiller si fort sans rien deuiller du tout,

en souffrant tout simplement, si rudement, si douloureusement,

c'est qu'un coeur aimant si fort, peut souffrir tant,

quand un amour impossible à *levivre de vrai de contre son jour le jour,

quand deux enfants sur leurs voies, loin de *levivre en mon coeur à mon jour d'Aujourd'hui, qui n'engage que moi d'être ma vivante dans cette voie qu'un destin en amours puissants, traça, dans le bourg d'ici, dans cette région d'accueil,

quand ma petite fille, franco camerounaise, dans ce monde si cruel,

quand bien trop de deuils de chairs, en pleine face,

quand ma mère si descendue diminuée, couchée, cela va mieux à nouveau

quand des vacances sur un lieu d'avant, en famille, enfants jeunes,

quand une maman, ma fille, avec une incommensurable envie de nourrir, jusqu'à ce jour encore

quand des parents vieillissants, des pensées les leurs, parfois cela rentre comme une pic, le mot d'un parent sur la fin de son chemin,

quand un chemin, le mien,

quand les chemins des amis du Nord, si différents,

tout cela, mène à de tels vides,

il faut bien du temps, pour *leremplir, *levivre, qu'avec des dons gratuits de la vie de tous les jours,

et cela est...

enfin presque...

quand une remontée calme dans le Nord, comme si c'est simple à présent,

et que cette fois, c'est trois jours après que la dimension de leurs vies à eux, éclaboussent de peines...

mais la fin de Printemps, le début d'Eté sont loin,

cet Automne, bien en place, fait de l'ouvrage de vie, un canevas, aux points de croix, par endroits, et en mailles ajourées pleines de tendres respirations,

et c'est joli, et c'est bon, les passions d'une vie, à *levivre *l'aimer...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.