Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 13:04

...

Un départ en vacances, dans quatre jours, ses vacances, à mon fils autiste de 28 ans, cela demande pour moi, de me ressourcer beaucoup et encore plus,

l'énergie revient, peu à peu, dans la saveur du rythme doux pour soi, et cela fait énormément de bien,

même si loin des propres envies,

pour le moment, ces temps sont essentiel encore,

car quand je le retrouve hier soir, sa nuit ici, après ce mardi en nuit exceptionnel la semaine dernière, son week foyer, cela veut dire, neuf nuits sans dormir ici, in home...il me dit que *c'est dur,

c'est douloureux à entendre, et il faut pourtant persévérer, continuer ce chemin imposé par la vie, qui ne me promet pas une vie plus longue que la sienne...

et pourtant, mardi dernier avec la dame en accompagnement en divers hors et dans le foyer d'hébergement, le vendredi encore avec elle, et ma présence une heure à une terrasse, pour le raccompagner dans son lieu censé être le sien aimé, et un dimanche matin à nous rejoindre le temps d'une balade, collation.

Un parent qui se doit de disparaître, par petites touches, par des absences progressives, cela aide peut être à affronter, le plus cruel de la vie, c'est à dire, le décès du parent avant celui de la personne en situation de handicap.

Un parent en situation de vie dite normale, a ce droit de mourir, laissant des enfants, à priori, capables d'exister sans sa présence,

pour une situation de handicap, le parent peut parfois bien trop ressentir un étau, un carcan,

alors, les dispositions à prendre dans le réel du réel, pour après, s'imposent, pour l'avenir,

et au présent, c'est bon de s'envoler voler, rêver, garder des espoirs des fous et des moins fous...

Amoureuse de *levivre, encore, des lassitudes s'éloignent.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.