Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 17:04

...

Je rappelle ma mère, si faible, avant hier encore, ses souffles en pleine oreille émue bouleversée en raccrochant le tympan,

et sa voix est plus forte, je me souffle un peu, c'est difficile de se contenter du téléphone, pour entendre dire, s'aimer encore,

et quand le panier se sort, prend une allée, croise une jeune maman avec son bébé dans les bras, sa mère remplit le caddy, ce qui me surprend c'est qu'elle décroche son téléphone, avec son bébé dans l'autre bras,

je me sens si loin, des deux, des aides que je pourrais donner de ci de là,

un destin en séparés, c'est lourd, on se sent bien plus seul, c'est certain.

Cela reste si difficile, comme ces derniers jours, d'être loin de tous,

c'est mieux aujourd'hui, je sais que je suis là, pour que mon fils autiste, soit bien dans sa peau, comme il l'était ce mercredi matin jusque 13H30, in home, dans une marche dans le bourg d'à côté de ses ESAT et Foyer d'Hébergement, un café en terrasse, la table partagée,

aimer c'est tellement être de présence de chair,

pourtant je sais tellement que j'aime mes aimés, au loin, sans qu'il me soit possible de boire un thé, embrasser, échanger nos points de vues, rester sensible en présence pure dans des pudeurs,

c'est incroyable d'avoir à mener de front,

cette double écoute au téléphone, parfois, avec ma fille et petite fille, mon gendre, et ma mère...

Cinquante quatre ans séparent ma mère de sa petite fille, et chacune mérite, ô combien, mon oreille attentive aimante tendre et en douleurs parfois de les entendre et d'être dans l'incapacité de les soulager..

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.