Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 22:04

...

Un silence immense, une solitude si pleine, les charmes d'une vie ses malgré tout tellement, le cœur se gonfle un peu, la pudeur de son être, il y a ces destins qui cadenassent une vie, et la liberté d'être se vit où elle se donne, dans l'instant belle grâce, la double peine d'une mère à porter trop de rôles, quand ses enfants vont mieux elle savoure quand même son amour de *levivre bien plus petit qu'en rêve.

Et s'étonner pourtant de cet apaisement, faut croire que tout ce chemin fut si fort nécessaire, pour ne pas en prendre un autre si rêvé si aimé.

*levivre ses merveilles dans ses plus petits moments c'est d'une force pure, si chargés des années.

La rose a cette robe douce, jupons ébouriffés, son cœur tendre et parfum embaume le séjour, sa valse sur sa tige donne à ce petit lieu l'effet d'être hors du temps, dans le baume d'une vie qui n'appartient qu'à elle dans ses secrets si vrais, si précieux, si de grâces, que le courroux du temps ne peut que s'incliner devant tant de souffrances. D'un pétale tombe une larme, c'est une révérence, et s'incliner ô temps même si cet ingrat a fait tant de fracas,

une vie cette intime qui n'appartient qu'à soi.

Et ce chemin devant, de le préparer doucement, de l'accompagner encore mon jeune homme autiste, puisque pas épargnée, un jour mes jours comptés, lui tomberont dessus, cet innocent des ans, comme fut le souhait de ce destin son tel.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.